Guides et instructeurs

Autrefois

Le terme Ghilly (ou ghillie) désigne une personne vous permettant de pratiquer la pêche dans les meilleures conditions.

Ce terme date vraisemblablement de la fin du 18ème ou du 19ème siècle, à l’époque où une bonne partie des grands domaines et grandes maisons d’Irlande et d’Écosse étaient avant tout des territoires de pêche et de chasse pour l’aristocratie privilégiée de l’époque.

Ces ghillies avaient surtout pour fonction d’indiquer la bonne mouche sur un parcours à saumon et d’aider le pêcheur à mettre son poisson au sec. Son rôle était similaire à la truite mais il avait en plus la fonction de rameur (pas de moteurs hors bord à l’époque) et de mettre le pêcheur sur les dérives les plus rentables. Ils étaient généralement attachés à un domaine et ils en connaissaient chaque recoin.

Ils étaient donc surtout employés pour la pêche des salmonidés (game angling) mais la pêche du brochet commençait elle aussi à intéresser les pêcheurs et il arrivait aux ghillies de devoir ramer toute la journée afin de permettre à leurs charges de pouvoir faire un peu de « trolling for pike » (pêche du brochet à la traîne).

Les Ghillies ne pratiquent plus de nos jours dans les mêmes conditions mais le terme est resté !

On peut donc dire que ces ghillies furent bien les précurseurs du métier de guide d’aujourd’hui.

Aujourd’hui

Le Ghillie, ou guide de pêche a la même fonction qu’autrefois mais avec quelques nuances importantes.

Le Ghillie reste généralement attaché à un secteur précis qui devient ainsi sa spécialité.

Le guide, comme son nom l’indique d’ailleurs, a une fonction plus étendue dans la mesure où il saura, par ses connaissance plus diversifiées, vous diriger vers les pêches et secteurs les plus appropriés en fonction des conditions de pêche du moment. Sa fonction est donc plus ‘directrice’, généralement, que celle du ghillie.

De plus, sa formation associe généralement à ses compétences de guide des talents pédagogiques lui permettant de vous perfectionner ou d’apprendre de nouvelles techniques.

Bien qu’un guide ne puisse en aucun cas être une garantie de succès à la pêche, il saura vous mettre dans les meilleures conditions pour y parvenir en fin de compte. Passer une ou deux journées avec un guide est donc toujours une excellente façon d’« apprivoiser » un nouveau coin de pêche et de gagner ainsi un temps précieux.

Enfin, notamment sur les grands lacs, un guide saura vous apprendre quels peuvent être les dangers auxquels il faut veiller sur ces grandes étendues d’eau. Toujours utile !

Sur une barque, il sera chargé de la manœuvre de la barque pour la placer dans les meilleures situations et permettre à tous les pêcheurs de pêcher.

Ceci dit, il n’est pas toujours souhaité d’avoir un guide : on peut très bien vouloir se retrouver entre amis ou père avec fils et simplement passer de bons moments sur l’eau.

Cela est très bien compris et il en va en fait des goûts de chacun sur la nécessité ou non d’être accompagné d’un guide.

Rubriques : Irlande, Secteur.

Rédiger un commentaire